Gérer un restaurant, c’est comme surveiller les rouages d’une machine compliquée. Non seulement vous avez les préoccupations habituelles des employés et des clients en matière de gestion, mais vous devez aussi vous occuper de la restauration et du bagage unique qui l’accompagne.

En tant que nouveau directeur de restaurant, cela peut être accablant. C’est une demande de psychologie et d’art qui vous est adressée à 100 mph. Améliorez vos compétences en matière de gestion grâce à ces conseils utiles sur la gestion d’un restaurant :

1. Être cohérent

Il n’y a pas deux jours identiques dans un restaurant. De nouvelles crises surgissent dans un restaurant au pied levé comme nulle autre entreprise. Les choses évoluent rapidement et la pire chose qu’un manager puisse faire dans ce genre de situation est d’adopter une approche incohérente dans sa façon de réagir et de résoudre les problèmes.

De quoi avez-vous besoin pour être cohérent ?

  • La façon dont vous communiquez.
  • De la manière dont vous respectez les règles.
  • Quelles sont vos attentes.

Lorsqu’il y a une ruée à la porte et un petit cirque dans la cuisine, vos employés doivent savoir que vous allez être cohérent. Votre constance leur permet de supporter les fortes contraintes sans se disperser.

2. Gérer de manière proactive

Dans la restauration, les choses vous arrivent vite. Vous devez être proactif et garder une longueur d’avance au lieu d’être réactif. Cela signifie que vous regardez et travaillez dans le futur, et non dans le moment présent, pour gérer des décisions telles que :

  • les besoins en personnel
  • Modifications et mises à jour du menu
  • Campagnes de marketing
  • Inventaire
  • Repérer les tendances de consommation
  • Mise à jour de la technologie

Si vous n’êtes pas proactif, vous ne gérerez pas le restaurant, c’est lui qui vous gérera.

3. Apprenez l’opération en faisant vous-même le travail

En tant que manager, plus vous avez d’expérience concrète dans le fonctionnement de l’entreprise, mieux vous serez à même de résoudre les problèmes lorsque quelque chose tournera mal.

Soyez un manager qui n’a pas peur de se salir les mains, qui sait comment fonctionne la cuisine, ce à quoi les cuisiniers doivent faire face, le stress des serveurs. Parlez à vos employés de ce qu’ils font et des raisons pour lesquelles ils utilisent les méthodes qu’ils emploient. Vous gagnerez ainsi le respect (et les connaissances) de vos employés et disposerez d’une meilleure base pour prendre des décisions qui les concernent, eux et les clients qu’ils servent.

4. Donner la priorité au maintien du personnel

Selon un récent sondage, 46 % des directeurs et propriétaires de restaurants ont déclaré que le recrutement, la formation, puis la fidélisation du personnel constituent leur principal défi.

Pas les ventes. Pas les stocks. Pas les tendances. La dotation en personnel.

Faire de la rétention du personnel une priorité. Le remplacement constant du personnel est une dépense énorme dans un secteur qui a déjà des marges bénéficiaires serrées. Les clients des restaurants viennent pour l’expérience (comme nous en parlerons dans une minute), et une partie de cette expérience consiste à devenir à l’aise avec le personnel qu’ils s’attendent à voir dans leur établissement habituel.

5. Gardez un œil sur la satisfaction des clients

Il est difficile de gérer les attentes des clients dans n’importe quel commerce, mais un restaurant est en tête de liste. Vous êtes confronté à toutes sortes de problèmes : préférences alimentaires, problèmes de régime, circulation dans le restaurant, clients en colère, réservations de dernière minute et personnes qui se présentent pour manger cinq minutes avant que vous ne soyez prêt à fermer.

La satisfaction du client est l’objectif final de chaque décision que vous prenez lorsqu’un problème survient. La manière dont vous vous y prenez pour obtenir cette satisfaction peut varier, mais le résultat final est toujours le même. Pas de blague : une compréhension de base de la psychologie ne ferait pas de mal.

Un mot d’avertissement : parvenez à la satisfaction du client sans sacrifier votre personnel. Protégez votre personnel contre la colère et la colère des clients. N’oubliez pas que vous ne voulez pas non plus perdre de personnel.

6. Améliorer l’expérience du client

L’industrie de la restauration représente aujourd’hui près de la moitié du dollar alimentaire aux États-Unis. Cela fait beaucoup de gens qui mangent au restaurant au lieu de cuisiner chez eux.

Il y a des raisons pratiques à ce passage d’un budget pour l’épicerie à un budget pour les repas au restaurant (par exemple, les gens ne veulent pas cuisiner à la maison pour des raisons de commodité). Mais ce n’est pas seulement une question de commodité.

La nourriture n’est pas seulement de la nourriture. Selon la National Restaurant Association, 56 % des adultes interrogés ont déclaré qu’ils préféreraient dépenser de l’argent pour une expérience plutôt que d’aller simplement au magasin pour acheter de la nourriture. Vous pensez peut-être que vous ne faites que gérer la préparation et la livraison des aliments, mais vous gérez aussi l’expérience du client.

Il est facile de se laisser prendre par les préoccupations évidentes de la qualité de la nourriture et de l’efficacité, mais si vous ne vous préoccupez pas de l’expérience globale de vos clients, vous passez à côté de la réalité. La gestion de l’expérience client implique un mélange d’ambiance, de propreté (surtout dans les toilettes !), de personnel sympathique, de prix équitables, de nourriture unique et même de sièges sans souci et sans attente. Si les gens sont prêts à payer pour manger au restaurant parce qu’ils recherchent des expériences, un serveur grincheux ou une attente de 40 minutes à la porte n’impressionneront pas.

7. Prendre le bouche-à-oreille au sérieux

Le bouche-à-oreille entre amis est le moyen le plus populaire de choisir un restaurant (78 %). Le deuxième moyen le plus populaire ? Les médias sociaux. Ils sont essentiellement les mêmes dans la mesure où ils ne proviennent pas de votre message (ce que vous contrôlez) mais de ce que les autres disent de vous.

Les critiques en ligne sont importantes. Faire vivre une expérience unique et mémorable qui incite les gens à parler de votre restaurant est important. Avoir une présence dans les médias sociaux est important (pour autant que vous puissiez bien la gérer). Surveiller ce qui se dit sur votre restaurant en matière de médias sociaux.

Et n’oubliez pas que le bouche-à-oreille peut aller dans les deux sens. Il peut être positif ou négatif.

8. Investir dans la publicité

Un restaurant ne peut pas vivre uniquement du bouche à oreille.

Vous aurez quand même besoin de publicité. Vous avez besoin de panneaux, de publicités imprimées, de publicités en ligne – la publicité est particulièrement importante dans un marché concurrentiel ou lorsque vous êtes un nouveau restaurant.

En tant que gérant, l’astuce consiste à établir un budget et à le respecter. C’est évident, mais un budget publicitaire intelligent repose sur la collecte de données qui correspondent aux besoins de votre restaurant. Vous devez recueillir les données nécessaires. Cela comprend :

  • Données démographiques (Qui mange dans votre restaurant ? Faites de la publicité là où ils se trouvent. Les publicités sur les médias sociaux peuvent être efficaces et permettent de cibler un large public).
  • Tendances
  • Ventes (y compris les périodes de pointe et les saisons)
  • Tendances alimentaires

Ce type de données est utile pour de nombreuses décisions que vous prenez concernant votre restaurant, mais il est vital si vous voulez éviter de gaspiller de l’argent dans une publicité irréfléchie.

9. Prenez soin de votre santé

Après tous les conseils de gestion habituels, ce dernier est le plus oublié : prenez soin de vous.

Cela peut paraître étrange, mais soyons réalistes : le travail au restaurant est un travail difficile. Un directeur de restaurant n’est pas assis à un bureau à se moquer de tout le monde toute la journée. Elle est là, par terre, en plein milieu de la journée, à passer de longues heures debout, à jouer de multiples rôles.

C’est fatigant. Et la fatigue physique peut entraîner une lassitude émotionnelle et mentale.

Prenez soin de votre santé, et restez en forme. Votre personnel et votre restaurant vous en remercieront.

10. Trouver un mentor

La plupart des meilleurs conseils en matière de gestion de restaurant viennent de quelqu’un qui a une expérience dans le secteur de la restauration. Notre dernier conseil est de trouver quelqu’un qui a déjà couvert le terrain auquel vous êtes confronté. Si vous ne pouvez pas en trouver un en personne, rendez-vous sur des sites web comme Quora ou Reddit. Trouvez des forums où les managers se posent des questions et échangent.

Et n’oubliez pas, ne perdez pas la tête dans ce qui n’a pas d’importance. Gardez toujours à l’esprit la vision globale – l’expérience du client. Tout doit être axé sur ce point essentiel.

3. Apprenez l’opération en faisant vous-même le travail

En tant que manager, plus vous avez d’expérience concrète dans le fonctionnement de l’entreprise, mieux vous serez à même de résoudre les problèmes lorsque quelque chose tournera mal.

Soyez un manager qui n’a pas peur de se salir les mains, qui sait comment fonctionne la cuisine, ce à quoi les cuisiniers doivent faire face, le stress des serveurs. Parlez à vos employés de ce qu’ils font et des raisons pour lesquelles ils utilisent les méthodes qu’ils emploient. Vous gagnerez ainsi le respect (et les connaissances) de vos employés et disposerez d’une meilleure base pour prendre des décisions qui les concernent, eux et les clients qu’ils servent.